… un soutien psychologique et une réalité économique …

 
Une aide morale et matérielle est dispensée aux « ayants droits » (famille de l’adhérent).

Pour les non-adhérents et sur demande, une étude au cas par cas sera faite par le bureau de l’Entraide.

 

… soutien psychologique…

 

Le Décès d’un conjoint ou d’un enfant est particulièrement destructeur sur le plan  psychologique pour soi et son entourage (enfants devenus orphelins).

Présentes sur tout le territoire métropolitain, les déléguées de l’Entraide ALAT  dispensent le soutien moral indispensable aux familles touchées par un drame et exercent auprès d’elles un suivi constant.

Le réseau de déléguées de l’Entraide ALAT possède la particularité d’être composé, dans sa majeure partie, de veuves ayant elles-mêmes vécu ces moments douloureux.

… réalité économique…

 

Le décès déclaré engendre un blocage partiel (50%) des comptes joints.
Les délais de versement de la « pension de réversion » du conjoint décédé, de l’assurance vie ou autres sont particulièrement longs et peuvent atteindre plusieurs mois.
Le conjoint, quelquefois sans travail voire sans formation, se retrouve dans une situation financière catastrophique, surtout si elle a à charge un ou plusieurs enfants.


Aides matérielles dispensées à la famille du cotisant décédé :

  • Le secours immédiat lors du décès (sans condition de circonstances) du cotisant versé au conjoint (mariage, concubinage ou pacs) ou aux parents.
  • Les Chèques de Noël pour les enfants mineurs (alloués aux enfants du cotisant).

Sur dossiers et après étude  de la demande :

  • Le secours (don)
  • Les prêts d’honneur (à 0%)
  • Les allocations scolaires et d’études (allouées aux enfants du cotisant).

Mentions légales

18/01/2015 20:09:52